S’organisez

Routes au centre d’Héraklion

Des agglomérations construites dans des oliviers et des vignes, à côté de belles gorges, des sommets des montagnes imposants, des châteaux et des monastères historiques : l’arrière-pays de la Municipalité d’Héraklion vous révèle la terre crétoise dans toute sa splendeur…

 

add

Agios Vlasios

Village de "Pindangis" situé à 12,7 km de la ville d'Héraklion sur la route Héraklion - Fortetsa - Vassileies - Agios Vlassis. Il est construit sur les pentes ouest du mont sacré Yuhta à une altitude de 260 mètres.
add

Agios Myronas

Grand village de l’Entité Régionale d’Héraklion avec une histoire et tradition riche, il est construit sur les deux collines de l’ancienne Rafkos (une parmi les cent villes de l’Ekatompoli Crétois d’Homère) avec une vue panoramique par tous ses endroits. Il se trouve 18 kilomètres d’Héraklion et à 440 mètres d’altitude. Rafkos était une cité autonome et puissante, avec sa propre monnaie, membre de l’alliance de Gortyne et ennemi de Cnossos et de voisin Lykastos avec une longue histoire mouvementée. Le nom de la ville dérive de Myronas (3ème siècle), le martyre du village et l’évêque de Cnossos et Gortyne, qui a martyrisé pendant les persécutions de Dèce (249-251) et il est son saint patron.  
add

Agios Syllas

Célèbre village de la région “Parakandia” avec une histoire et une tradition riche. Il se trouve 14 kilomètres d’Héraklion et il est construit à 569 mètres d’altitude sur les bordures ouest de Mont Iouchtas, « assiégé » par de nombreux vignobles et oliveraies. La plupart des habitants du village actuel sont des réfugiés. Dans un document de 1305 où se trouve la plus ancienne référence au village, existent aussi les informations qu’il y a deux églises, une d’Agios Silas et une de Santa Maria, qui ont été détruites par le tremblement de terre de 1303 et ont été reconstruites par Rogerius de Rogerios avec l’aide des résidents.    
add

Ano Assites

Il s’agit d’un village de l’Entité Régionale d’Héraklion d’après le Programme “Kallikratis” avec un cadre naturel splendide, une histoire et une tradition marquante. Dans un document de 1393 on rencontre pour la première fois le nom du village et dans toutes les références sur la Crète à partir de 1577. L’étymologie du nom est des soldats Assinoi ou Assites (= c’est-à-dire par Assos, ville de Mysia) qui se sont installés dans la région après la reprise de Crète par Nicéphore II Phokas (961).
add

Avgeniki

Il s’agit d’un village magnifique et riche de l’Entité Régionale de la Municipalité d’Héraklion, construit à 310 mètres d’altitude et 20,7 kilomètres d’Héraklion sur l’axe routière de Mesaras – Phaistos. Il est mentionné pour la première fois sous le nom « Evgeniki » en 1391 dans un document du Registre Ducal et depuis 1577 il est dans tous les inventaires effectués en Crète. Depuis l’inventaire égyptienne (1834) et jusqu’à nos jours le village est mentionné comme Avgeniki.  
add

Venerato

Il s’agit de deux agglomérations (Vieux et Nouveau, à une distance de 200 mètres entre eux) qui se trouvent à environ 20 kilomètres d’Héraklion, sur l’ancienne route Mesaras – Phaistos, à 300 mètres d’altitude. La plus nouvelle agglomération a été construite après 1955 tandis que l’ancienne a été construite pendant l’occupation vénitienne. Le nom du vieux village est mentionné pour la première fois dans un document du Registre Ducal en 1369 et depuis cette date il est mentionné dans tous les inventaires subséquents jusqu’à nos jours.
add

Siva

Siva est un village et une Entité Régionale homonyme qui a été aussi intégré dans le territoire de l’Entité Régionale de la Municipalité d’Héraklion selon le programme “Kallikratis”. Il est construit à 280 mètres d’altitude et à 18,2 kilomètres de l’axe routière Héraklion – Mesaras. La plus ancienne inscription du nom du village se trouve dans un document du Registre Ducal de Chandakas de 1378. Ensuite il est mentionné dans toutes les inscriptions depuis 1577 et jusqu’à nos jours. La présence historique la plus importante du village dans le 19ème siècle (siècle des révolutions crétoises) est le capitaine Ainikoliotis (de l’agglomération d’Agios Nikolaos dans la région de Harakas) qui était particulièrement actif pendant la révolution de 1866.
add

Pyrgou

Un kilomètre au sud d’Agios Myronas se trouve l’agglomération Pyrgou, à 20 kilomètres d’Héraklion et à 400 mètres d’altitude, sur l’axe routière vers Assites. L’emplacement du village offre une vue excellente sur les montagnes de Krousonas et l’est de Psiloritis. Son nom est mentionné pour la première fois dans un document notarié de 1271 et depuis lors dans de nombreux documents et d’autres notaires et du Registre Ducal. Il est aussi enregistré dans tous les inventaires effectués en Crète depuis 1577 jusqu’à nos jours.
add

Profitis Ilias [Prophète Elie]

Il s’agit probablement de la plus grande ville de l’Entité Régionale de la Municipalité d’Héraklion selon le Programme Kallikratis, elle se trouve 19,4 kilomètres d’Héraklion et elle est construite au pied nord-ouest de la colline Rokka (altitude 507,40 mètres) à 350 mètres d’altitude. La richesse du bourg est correspondante à la richesse de l’histoire de Prophète Elie. On connait que la « capitale » de Crète a été choisi et construit ici après la reprise de l’ile par les Byzantines en 961, qui l’ont prise par les Sarrasins qui l’avait conquise (823 ou 828). Par conséquent, on peut dire avec certitude que l’emplacement « hébergeait » une agglomération pendant la Deuxième période byzantine.
add

Petrokefalo

Petrokefalo appartient à la Municipalité d’Héraklion de l’Entité Régionale d’Héraklion d’après la division administrative de la Grèce, telle que résulte par le Programme “Kallikratis”. Il se trouve au 16ème kilomètre de la route en direction d’Agios Myronas, à 340 mètres d’altitude. Le nom du village est mentionné pour la première fois dans des documents notariés du 13ème siècle et des documents suivants du Registre Ducal de Chandakas. Il est mentionné avec presque son nom actuel (Petrokefalo ou Petrokefala) dans tous les inventaires à partir de 1577 jusqu’aujourd’hui.  
add

Pentamodi

Il s’agit d’un trop vieux village de l’Entité Régionale de la Municipalité d’Héraklion selon le Programme “Kallikratis”, construit à 320 mètres d’altitude et à environ 17 kilomètres de la ville. Il est mentionné pour la première fois dans des documents notariés de 1271 et il est aussi mentionné souvent dans des contrats subséquents. Par ces contrats on apprend qu’en 1348 il était un fief d’infanterie et appartenait à l’avocat et poète Stefanos Sachlikis, qui l’a hérité de son père, où il y a vécu jusqu’à la fin de sa vie, après avoir dilapidé tous ses autres biens.
add

Kato Assites

De grands villages de l’Entité Régionale Municipale d’Héraklion, Kato Assites se trouve 22,8 kilomètres d’Héraklion et à 459 mètres d’altitude, au pied est de Mont Psiloritis. On peut atteindre le village en suivant la route Héraklion – Agios Myron – Pyrgou – Kato Assites. Le nom du village dérive de l’installation des soldats à Assos de Mysia qui servaient dans l’armée de Nicéphore II Phokas et qui se sont installés de façon permanente en Crète après sa reprise par les Byzantines en 961 et pour cette raison l’orthographe du nom est Assites et pas Asites.
add

Kerasia

Le village Kerasia est intégré dans la Municipalité d’Héraklion sous le Programme “Kallikratis” ; il se trouve à 20 kilomètres et à 340 mètres d’altitude. Il est construit sur les pentes orientales de la colline “Halepa”, donnant sur la “plaine Kerasanos”, les montagnes de Lassithi, l’historique Monastère Paliani et la colline « Kastella » avec sa chapelle d’Agios Panteleimon sur le sommet. La plus ancienne inscription du nom du village se trouve dans un document de 1248 et dans d’autres documents du Registre Ducal de Chandakas à partir de cette date. 
add

Kyparissi

Kyparissi est un village de l’Entité Régionale Municipale de la Municipalité d’Héraklion, à la province Temenos, à 220 mètres d’altitude et avec une belle vue, au 22ème kilomètre de l’axe routier vers Profitis Ilias. Les résidents s’occupent de la culture des olives et des vignes. Un tombeau de l’époque sub-néolithique a été découvert par hasard dans une cavité de rocher à une carrière, où ils ont trouvé des vases de décoration linéaire gravée, une figurine en forme de bateau, de nombreux petits couteaux d’obsidienne et d’autres objets de cuivre (notamment des scalpels) qui montrent la longue habitation du village.  Un grand bâtiment rectangulaire a été aussi découvert sur la colline « Korfi tou Vatheia ».  
add
anchor to top image