S’organisez

Érotocritos & Aretoussa

La sculpture en bronze d’Érotocritos et d’Aretoussa sur la place Kornaros est un hommage à un des plus grands poèmes de la littérature européenne moderne et peut-être le poème le plus important de la littérature crétoise de l’occupation vénitienne, l’« Érotocritos » de Vitsentzos Kornaros. Le poème a été écrit au 17ème siècle et il se compose de 10 012 vers iambiques de quinze syllabes, avec rime, dans le dialecte crétois. L’Érotocritos est un œuvre intemporel qui parle de l’amour, l’honneur, l’amitié, la foi et le courage et il fait partie intégrante de la tradition locale. Il a été mis en musique par Hristodoulos Halaris et il a été chanté par de nombreux artistes importants, comme par exemple Nikos Xylouris. Sculpteur : Gian. Parmakelis Position : Place Kornaros
add

Eleftherios Venizelos

La statue d’Eleftherios Venizelos se trouve bien en vue sur le bastion Vitturi, et donne sur la mer et le port commercial de la cité. Eleftherios K. Venizelos, né le 23 août 1864 à Mournies et décédé le 18 mars 1936 à Paris, était un homme politique grec qui était le premier ministre de la Crète autonome et sept fois élu le premier ministre de la Grèce. Il a joué un rôle important à la Question Crétoise, ainsi qu’à la politique de la Grèce depuis 1910 jusqu’à sa mort. Il a organisé la Révolution à Terrissons et en 1910 il a pris ses fonctions de premier ministre de la Crète, mais il a abandonné un peu plus tard pour devenir le premier ministre de la Grèce, après avoir été invité par les officiers militaires. Comme premier ministre il a introduit des reformes presque dans tous les domaines, ayant comme but principal l’organisation du pays dans les normes de l’état civil. Sculpteur : Giannis Pappas, Architecte : N. Hatzimichalis Position : En face de la place Eleftherias (de Liberté) (Trois Arches)
add

Soldat Inconnu

La sculpture se trouve sur la place Eleftherias (de Liberté) et rend hommage aux milliers des protagonistes anonymes des évènements historiques et aux défenseurs de la liberté ; à tous ceux que les villes modernes ont l’habitude d’honorer au nom du Soldat Inconnu, en érigeant des monuments respectifs. Aux anniversaires et aux fêtes nationales, les officiels et le peuple déposent des gerbes et des fleurs dans leur mémoire, qui reste vivante dans les âmes des gens. Position : Place Eleftherias (de la Liberté)
add

Bataille de Crète

La sculpture est située à l’est du parc Georgiadis et représente la résistance courageuse du peuple crétois contre les envahisseurs allemands à la Bataille de Crète le 20 mai 1941, un des évènements majeurs de la Deuxième Guerre Mondiale. Les dirigeants militaires allemands avaient décidé des opérations contre la Crète et avaient préparé le plan de bataille « Merkur » (Mercure) qui s’appuyait sur l’usage des forces spéciales aériennes des parachutistes. Le plan a été préparé par le chef de l’armée de l’air allemande Göring et le chef-adjoint Student. La défense de la Crète a été préparée par les soldats anglais, néo-zélandais et australiens. Enfin, le 27 mai 1941, la Canée et Réthymnon ont été occupés et Héraklion le 30 mai. La Municipalité d’Héraklion a érigé ce monument brillant pour honorer la résistance héroïque des habitants. Sculpteur : G. Kanakakis Position : Avenue Dimokratias (de la République), à l’est du parc Georgiadis
add

Le Greco Dominikos Theotokopoulos

a sculpture se trouve dans le parc Theotokopoulos et représente un parmi les peintres les plus célèbres dans le monde entier, Dominikos Theotokopoulos, né à Héraklion, en Crète. Dominikos Theotokopoulos, aussi connu comme « Le Greco », est né à Héraklion en 1541 et a décédé à Toledo, Espagne en 1614. Il a suivi ses premiers cours à l’École Artistique et Grammaire de St. Catherine. En 1566, il voyage à Venise pour approfondir davantage aux mouvements de la Renaissance italique. Là, il trouve un emploi au laboratoire de Titien et reste près de lui pour 4 ans, en s’engageant en même temps avec la Sculpture. Ensuite, il voyage à Rome, où il prend le nom « Le Greco ». En 1575, il arrive en Espagne (à Madrid) et en 1577 à Toledo.

add

Minas Georgiadis

Minas Georgiadis est entrée dans l’histoire pour son action de résistance pendant l’occupation allemande. Il est né à Héraklion et il était célèbre pour son intégrité, son honnêteté et son dynamisme. D’ailleurs pour ces caractéristiques il a été honoré par les habitants d’Héraklion, qui l’ont élu Maire en 1934. Pendant la dictature de Metaxas (1936) il a été exilé à Athènes. Pendant l’occupation allemande il a été arrêté pour son action de résistance, il a été emprisonné et torturé ; plus tard, il a été exécuté à Gazi (le 2 juin 1942) avec 62 autres martyrs. La cité d’Héraklion a honoré sa mémoire en se dressant son buste dans un parc, nommé d’après lui (parc Georgiadis). Position : Parc Georgiadis
add

Daskalogiannis

La sculpture représente Ioannis Vlahos, aussi connu comme « Daskalogiannis », pour son éducation éminente. Il est né à Anopoli de Sfakia (1722). Son vrai nom était Ioannis Vlahos. Il était un ami personnel de la famille Benakis de Mani et de l’amiral russe Orlov. Il a voyagé en Russie d’où il a transporté des armes pour la révolution qui a suivi. Chef de 1300 habitants de Sfakia, il a déclaré la révolution à Sfakia en 1769. La révolution avait eu de succès, Daskalogiannis a combattu avec tant de courage, mais quand la situation n’allait pas bien, il s’est rendu par peur de représailles pour ses compatriotes.

add

LA DANSEUSE

La sculpture “La danseuse”, construite par Man. Tzobanakis se trouve au parc Theotokopoulos et représente une femme qui danse.

Artiste : Man. Tzobanakis

Position : Parc Theotokopoulos

add

Année après Année

La sculpture “Année après Année”, œuvre de Manolis Harkoutsis, dans le cadre de la campagne des associations culturelles en collaboration avec l’Établissement d’Enseignement Technologique de Crète pour le sauvetage et la promotion des oliviers anciens de l’ile.

Artiste : Manolis Harkoutsis

Position : Cour du Musée d’Histoire Naturelle de Crète (position temporaire)

 

add

Mère

Il s’agit d’une œuvre dédiée à la personne préférée parmi toutes les personnes du monde, la Mère ! Il est situé sur la Place Faneromeni (en face du Centre Culturel d’Héraklion).

Artiste : Tzobanakis Emmanouil

Position : Place Faneromeni (en face du Centre Culturel d’Héraklion)

add

Venus

Il s’agit d’une œuvre en marbre de Gortyne, intitulé « Venus » du sculpteur italien Alessio Ranaldi. Elle est installée sur la Front de Mer Ouest d’Héraklion. Symposium de Sculpture International 2014, Venerato, organisé par la municipalité d’Héraklion. Le symposium a été dédié au fameux peintre crétois Dominikos Theotokopoulos.

add

Harmonie Olympique

La sculpture « Harmonie Olympique » se trouve dans le parc à côté de la gare routière et elle a été installée dans cet espace au mois d’août 2002 au vu des Jeux Olympiques de 2004.

add

Fontaine de charité sur la Place Kornaros

L’importance particulière de l’eau dans la religion musulmane a conduit en 1776 un résident riche de la ville, Hatzi Ibrahim Aga, de construire une fontaine de charité, un sébil. Ainsi, comme la région la plus large était un quartier musulman, des cafés ont été construits autour de la fontaine, qui constituaient, en combinaison avec le voisin Mosquée Valide, un lieu de réunion des fidèles, spécialement pendant le ramadan. Le petit bâtiment rond était entouré par des fenêtres semi-circulaires, sous lesquelles il y avait des fontaines analogues, tandis qu’en haut, sur un côté, il y avait une inscription en écriture turque ancienne, où il est signalé que « l’eau est la source de tous ».
add

Fontaine d’Idoménée

Elle a été construite vers la fin du 17ème siècle. À nos jours elle est derrière le Musée Historique de la cité. La fontaine est décorée par deux colonnes avec chapiteaux de décoration végétale et au milieu de ces colonnes et dans une construction en arc se trouve une tablette en marbre avec de décoration en relief. L’eau coulait dans un bassin de marbre par un trou de forme appropriée sur la partie inférieure de la tablette.
add

Fontaine de Haniali

La fontaine de Haniali se trouve à côté de la porte extérieure de Saint Georges, au-dessous de la statue d’Eleftherios Venizelos. Sa partie supérieure est décorée avec une décoration végétale et son robinet se trouve dans un cadre en relief décoré. L’eau était recueillie dans un bassin en marbre avec une décoration similaire en relief.
add

Fontaine de Yenicar Aga

À nos jours se trouve sur l’avenue Ikarou, à côté de la Collection Épigraphique. Dans une construction en arc, entourée par deux grandes arches décorées avec rosettes, il y a un robinet en relief, joliment décoré.  
add

Fontaine Sagredo

Elle a été construite par Giovanni Sagredo entre 1602-1604. Une partie de la fontaine a été incorporée dans le côté nord-ouest de la Loggia actuelle et elle est décorée avec une statue sculptée d’une femme qui, selon la description de Gerola, portait un bouclier probablement avec sa main gauche, tandis qu’avec la main droite un marteau de forgeron (grand marteau) pour démonstration et elle représentait peut-être la personnification de Crète.  
add

Fontaine Μοrosini (Lions)

Parmi les fontaines les plus célèbres d’Héraklion, point de référence pour les habitants et aussi les visiteurs, elle est aujourd’hui un des plus beaux monuments de la ville. Elle a été construite par le gouverneur général Francesco Morosini en 1628, qui a réussi à apporter de l’eau à la ville assoiffée de Chandakas par les sources d’Archanes à travers un système de canalisation complexe pour cette époque. La citerne à huit lobes, appuyée sur une plateforme spéciale est décorée avec des motifs mythologiques en relief et des formes maritimes, comme par exemple des tritons, des dauphins et des blasons différents, et l’eau coulait à travers la bouche de quatre lions. Au sommet de la fontaine dominait une statue surnaturelle de Poséidon, qui s’est effondrée, probablement à cause d’un tremblement de terre. Pendant l’occupation ottomane la fontaine a subi une formation disgracieuse avec l’emplacement d’un couvercle circonférentiel autour de la fontaine, qui a été néanmoins retiré plus tard.  
add

Fontaine Priuli

Elle est construite par le gouverneur général Antonio Priuli en 1666. Aujourd’hui elle se trouve derrière l’École Primaire Bodosakeio (dans la région de la Porte Dermata). Elle a été décorée avec des colonnes et des arches, avec des chapiteaux de style corinthien et toute la construction est couronnée par un fronton triangulaire. Sur les deux côtés des colonnes des niches sont créées, les métopes desquelles sont joliment décorées. Au milieu de la fontaine il y a une inscription turque où il est mentionné le nom du pacha qui a réussi de rapporter de l’eau à la fontaine.
add

Fontaine Bembo

Au milieu du 16ème siècle, le commandant militaire de Candie, Gianmatteo Bembo a construit un aqueduc pour l’approvisionnement de la ville en eau minérale. La fontaine, nommée après lui, appartenait au Temple du Sauveur (San Salvatore) et elle a été décorée avec une statue de l’époque romaine, des colonnes de marbre et des blasons des officiers vénitiens ; le bassin de l’eau est aussi de l’époque romaine. Pendant la période ottomane, la fontaine a continué d’être utilisée et elle était au service des musulmans qui voulaient se purifier avant d’entrer au Mosquée Valide, comme il s’appelait le temple du Sauveur après sa conversion.  
add
anchor to top image